Bureau

Fabien Mellado -Président

"Oui, il y a un autre monde. Mais ce monde est de celui-ci" Paul Eluard

FB_IMG_1612347480336.jpg

 

Auteur et professeur impliqué de nombreux événements et rendez-vous littéraires (Rendez-vous Rive Gauche, le cercle poétique Aliénor, La lucarne des écrivains…) Fabien Mellado croit au pouvoir des mots, à leur synesthésie et à la force performative du langage.

« Nous ne pouvons qu’échouer à dire le réel dans ce qu’il a de plus cru dans la lumière. Mais nous pouvons l’écrire au moins en esquissant ce que ce réel n’est pas en travaillant l’indicible comme on pourrait jeter un peu de peinture sur un pochoir étoilée» (notes préparatoires du recueil de poésie Par le noir, 2017).

Publiant dans diverses revues poétiques (ARPA, Nunc, les cahiers internationaux de littérature Phénix, la Une de la lucarne) il est également membre de l’Ensemble Quadrivium présidé par Jean-Pierre Brach et du Pen Club présidé par Jules Romains de l'académie française.

Acteur de la dernière biennale internationale de poésie en Val-de-Marne (94) il déclame en 2018 au théâtre Antoine Vitez « qu’un autre monde est possible quand les mots sont des espaces où soufflent un nouveau langage » (Génération poésie debout, ed. Temps des Cerises, 2018). Humaniste, marqué par une trajectoire en SHS avec des études en Sociologie et en Histoire moderne, Fabien Mellado défend « la lumière d’un langage capable de revêtir le goût du large » et nous invite à présent par son engagement littéraire à interroger notre rapport personnel au logos et à « devenir soi en se faisant poème » (op.cit).

En 2019, son action auprès des lycées et son engagement éducatif et culturel a permis  l’élaboration de l’ambitieux projet inter académique et pluridisciplinaire «LUMIÈRES» avec Emmanuelle Scali, organisé avec sept lycées en France métropolitaine parmi lesquels Henri IV (75) et l’école Boulle (75), Léo Lagrange et Liberté (93), Diwan (44), Jospeh Fabre (12) et le lycée Pauline Roland (94), l’établissement pilote. > Voir à ce sujet notre rubrique sur le Péac.

Toby Frajerman

TRÉSORIER

Portrait TFR.JPG

"Si Vous avez du talent, il se montrera un jour ou l'autre : rien ne sert de cacher la lumière sous l'abat-jour" Groucho Marx.

Katia-Sofia Hakim

-SECRÉTAIRE

« Aladin a perdu sa lampe. Il frotte en vain du revers de sa manche l’écran noir d’un téléphone éteint. » Katia-Sofia Hakim

Katia-Sofia_103008.jpeg

Militant politique et associatif depuis le milieu des années 2000, Toby FRAJERMAN est partie prenante des nombreuses initiatives sociales et culturelles dans différents domaines.

Il milite au sein Attac dès 2003 puis rejoint le syndicat lycéen FIDL et SOS Racisme. Après ce passage dans des associations institutionnelles, Toby rejoint la plateforme d’aide aux exilés et s’engage dans différentes campagnes électorales. Travaillant pour le CNRS, il rejoint le syndicat SNPTES et est élu au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser). En rejoignant le monde de l’informatique, il adhère à l’info’com CGT. Il se lance en politique à Romainville (93) dès 2016.

Sur le plan artistique, Toby a une licence d’entrepreneur du spectacle et se lance dans l’accompagnement de jeunes artistes en 2012. Il crée l’association Tous les bons talents – TLBT dont il devient secrétaire général et trésorier. Il participe à la création de différents festivals de musiques. Il participe accompagne l’association Paris Montagne qui, en partenariat avec l’ENS, accompagne des élèves de collège vers l’univers scientifique. Il rejoint en 2020, le projet Lumières pour tous en devenir Trésorier.

 © Luis Alejandro Cuéllar Varona <

Katia-Sofia HAKIM, Poète, musicologue

« Aladin a perdu sa lampe. Il frotte en vain du revers de sa manche l’écran noir d’un téléphone éteint. »

 

Katia-Sofia Hakim est une poète et une musicologue franco-libanaise née en 1988. Critique littéraire, elle est directrice de la communication de Place de la Sorbonne, revue internationale de poésie contemporaine éditée aux Presses de Sorbonne Université et de l’INSPE de Paris. Elle est aussi traductrice littéraire de l’espagnol et participe régulièrement à des festivals de poésie en France, en Espagne et en Amérique latine.