ENSEIGNANTS

ALICE BRASSIER

C'est évidemment avec le regard de l'historienne que j'aborderai le concept de Lumières. Évidemment les lumières évoquent pour moi le courant de pensée fondateur des Valeurs de la République, du combat contre l'obscurantisme et pour la tolérance chères à Voltaire. Transmettre cette envie de connaitre et de comprendre c'est l'œuvre des Lumières et modestement cela devrait être aussi le moteur de notre enseignement. Par la science,  la philosophie, les arts... permettre à ces jeunes de lycée professionnel de percevoir les choses autrement, de développer leurs esprits critiques et d'améliorer leurs capacités à s'exprimer. Mettre une étincelle de Liberté...

Alice.jpg

FABIENNE

LELOUP-DENARIE

Ma vision de l’enseignement est humaniste, pragmatique, exigeante. 

Je crois à l’enseignement disciplinaire, avant la transdisciplinarité . 

Sans bases, point de sommet !

Je me considère comme une maïeuticienne, devant incarner ce que je veux transmettre. 

Pour moi, l’enseignant(e) ne peut pas être dématérialisé(e).

L’enseignement est le contraire de la robotique.

De la normalisation.

De la standardisation.

De la mise en boîte.

Le véritable enseignement est fondé sur l’affection et la patience. 

Il invite l’autre à ne pas avoir peur de se tromper, à aller de l’avant, à se dépasser.

À trouver sa singularité, son feu créateur.


« Vois-tu les lumières de la ville ?
nous sommes devenus des réverbères
hurlant avec la peau du loup dont nous rêvons les dents » ( Christophe Dauphin, extrait de Totem normand pour un soleil noir, Les Hommes sans épaules éditions, novembre 2020)

 

Agrégée de lettres modernes à l’Ecole Boulle et auteure @Ramsay

Membre du Pen Club

Blog https://louvedandy.org

AUDE CHEVALIER

Entre la nuit du dehors et la lumière de la lampe, les souvenirs refluaient de l'obscurité, se heurtaient à la clarté et, tantôt immergés, tantôt apparents, montraient leurs ventres blancs et leurs dos argentés.
Boris Vian
L’écume des jours
 
Pour voir clair dans le monde qui l'entoure comme dans son propre esprit, l'être humain recherche la lumière, l'utilise, voire même la répand, du moins pour certaines personnalités exceptionnelles. Les ondes physiques éclairent d'abord l'œil, puis voyagent jusqu'au cerveau, et c'est à l'esprit ensuite de relier tous les fragments pour leur donner du sens. Et ce programme doit suffire à remplir une vie entière ! Quel beau projet d'évoquer les mille facettes de la lumière, celle des corps célestes, des corps vivants, donc de la vie en somme. 

LAURE BOULARD

Enseignante à l’école Boulle depuis 2011. Designer et Joaillière. Passionnée par l’enseignement, j’exerce dans différentes formations à l’école Boulle.

Ma vision de l’enseignement est engagée et centrée autour de l’élève. Je souhaite reliée la transmission des savoirs fondamentaux à la pédagogie de projets. La connaissance est un tourbillon de lumière à délivrer au monde. Mes mots clefs sont : Faire le lien, savoir être, engagement citoyen, ouverture vers l’ailleurs et savoir collectif.

L’âme du diamant est la lumière (Joseph Joubert)
 

Laure Boulard.jpg

SYLVAIN PERON

Directeur et professeur de breton et arts plastique au collège Diwan De Saint-Herblain.

Depuis que je suis lycéen j'ai toujours voulu enseigner le breton, la langue de mes grands parents. Après plusieurs expériences dans l'éducation (adsem, animateur, instituteur, professeur de cours du soir, cpe) j'ai rejoint l'équipe du collège Diwan de Loire-Atlantique en 2009, un an après sa création. J'y enseigne le breton et les arts plastique aux 4 niveaux et depuis 2017 j'ai pris la direction de l'établissement. J'ai voulu intégrer le projet « lumières » afin de mettre en lumière notre langue et notre établissement.

 

« Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumières » Michel Audiard
 

lumiere-bengale-vacances-realiste-etince

ELOISE BEAUMEUNIER

J'ai d'abord voulu enseigner pour développer la curiosité des élèves. J'ai ensuite souhaité leur enseigner la rigueur, sans laquelle la curiosité risque de se perdre.

"Ce n'est qu'au prix d'une ardente patience que nous pourrons conquérir la cité splendide qui donnera la lumière, la justice et la dignité à tous les hommes. Ainsi la poésie n'aura pas chanté en vain." Arthur Rimbaud

Eloïse.jpg

HELENE JIB

Je suis devenue prof à 35 ans. Avant, j’ai fait plein d’autres choses. 
Lors d’un remplacement au collège, j’ai découvert le réseau Diwan. L’équipe et les élèves m’ont  convaincue d’y rester. J’y suis prof de français et j’apprends le breton. Je rame joliment, mais m’accroche. J'y suis devenue aussi la bibliothécaire. Chouettes métiers ! 
A mes heures perdues ou non, je lis, j’écris, de la poésie surtout, je joue du piano, un peu, et chante. 


« En tout homme résident deux êtres : l’un éveillé dans les ténèbres, l’autre assoupi dans la lumière. »
Khalil Gibran 

 

JULIETTE GOMBAULT

Si « la lumière est ce par quoi les choses sont éclairées », alors mes élèves sont ces choses et en tant que professeure je suis le « par quoi », simple passeuse de clarté.


L’enseignement est, selon moi, le moyen d’éclairer les esprits. Nous passons, divulguons, racontons, écrivons, montrons, démontrons, disons, contredisons les ressources, les savoirs, les Lumières dont nous nous abreuvons. Cela pour tenter de raconter, expliquer et soyons ambitieux, éclairer les jeunes esprits qui s’offrent à nous. Mais nous nous heurtons aussi, aux émotions, aux croyances, aux certitudes, aux contres savoirs. Ici est la magie de la Lumière, partout elle s’infiltre, passe, transverse. Seul l’obscurantisme l’éteint. Alors …

« N’oublions pas d’être un peu fêlés pour laisser passer la Lumière »
 

MITHALAL KRISNA

Enseignant à l’ecole Boulle depuis 2002, Directeur technique des cours municipaux. Joaillier et sertisseur.

Ma vision de l’enseignement est à la fois humaniste et pragmatique. Elle fondée sur la pédagogie de projet tout en respectant les rythmes d’apprentissages spécifiques à chacun de mes élèves. Avec le temps elle a pris une dimension éco citoyenne et sociétale. En effet la joaillerie domaine d’exception peut encore permettre aux élèves de s’élever socialement, intellectuellement, techniquement voire spirituellement…Nos lumières éclairent le parcours de nos élèves

Si dans la vie nous naviguons en pleine obscurité, nous sommes contraints d’avancer avec notre propre lumière (Christian Caminal)
 

REGINE FRANCOIS

Les hommes ont peur de la vérité et le mensonge sait si bien travestir la réalité qu’il nous la rend davantage supportable. Mettre la lumière là où d’autres répandent l’ombre, combattre les rumeurs, les fausses informations est un choix difficile,qui parfois met en danger et les lanceurs d’alerte et les journalistes, jusque dans les pays dits démocratiques.
Que la lumière soit !

 

« On voit parfois plus clair dans celui qui ment que dans celui qui dit vrai. La vérité comme la lumière aveugle. Le mensonge au contraire est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur. » A Camus La chute

Regine Francois.jpg